Les accoucheuses
-1: La fierté -
-2: La révolte -
-3: La déroute -

Histoire inédite des Patriotes

Le pays insoumis

Les tuques bleues

Autres roman et nouvelles

Gratien Gélinas

Marie Gérin-Lajoie

Études historiques

 

À lire:
Jasettes archivées

 

Pour vous abonner au bulletin électronique de l’auteure, prière d’envoyer un courriel à Écrivez-moi ci-haut, en mettant le mot « bulletin » comme objet.

___________________

 

     Accueil    Conférences    Profil biographique     Écrivez-moi    Mes oeuvres    English Abstract

 

Lorsque la saga historique Les acccoucheuses l’a révélée au grand public, Anne-Marie Sicotte avait déjà une feuille de route impressionnante : deux romans, autant de monumentales biographies et plusieurs études historiques. À la suite de recherches minutieuses dans l’actualité du Bas-Canada, elle s’emploie à faire revivre l’épopée des insurrections patriotes grâce à une série romanesque en deux cycles (Le pays insoumis et Les tuques bleues) et grâce à l’essai illustré Histoire inédite des patriotes : Un peuple libre en images. Actuellement, elle prépare la biographie d’un formidable démocrate, Louis-Joseph Papineau.

Le contenu de ses plus importantes recherches est rassemblé dans les conférences ci-dessous, dont le contenu peut être adapté sur demande.

Accoucheuses et féministes
Personnages fictifs, Léonie et Flavie ont néanmoins été façonnées d’après nature. Anne-Marie Sicotte, auteure de la trilogie Les Accoucheuses, raconte à quel point leur révolte épouse celle de leurs contemporaines du 19e siècle, obligées d’obéir à une mise en tutelle qui était une insulte à leur intelligence et à leurs capacités. Une plongée dans la mosaïque de ces temps anciens, où naître femme exigeait un sacré courage.

 

Gratien Gélinas, p’tit comique à la stature de géant
Figure majeure des arts de la scène au Québec, l’homme de théâtre a posé les bases d’une dramaturgie nationale. Sa petite-fille Anne-Marie Sicotte, auteure de la biographie Gratien Gélinas : La ferveur et le doute, vous entretient d’un artiste profondément humain et de son œuvre.

 

Le parlement disparu et son président
Pendant trois quarts de siècle, le parlement du Bas-Canada a été l’ornement et la gloire de Québec. Il a été réduit en cendres en 1854, au moment même où son plus important président, Louis-Joseph Papineau, prenait sa retraite de la vie politique. Une rencontre avec deux monuments, l’un de pierres et l’autre de chair.

 

Louis-Joseph Papineau : un démocrate pure laine
L’engagement politique de Papineau, président de la Chambre d’Assemblée du Bas-Canada pendant plus de 20 ans, met en lumière un pan largement méconnu de l’histoire sociale et politique. Dans une colonie britannique dirigée par une élite qui se croit née pour régner, les courageux patriotes luttent sans relâche contre le despotisme et la terreur militaire. En Papineau, ils trouvent un chef exemplaire. 

 

Voyage au pays des tuques bleues
Séditieux, les patriotes de 1837 et 1838? Dès la Conquête de 1760, le peuple canadien cherche à conquérir ses droits et à protéger ses libertés, mais il est violemment combattu par une oligarchie fermée, agrippée au pouvoir, qui use finalement d’une répression militaire et judiciaire maquillée en rébellions. Les véritables séditieux ne sont pas ceux qu’on pense…

Offert uniquement en série de quatre conférences minimum.

 

Le patriotisme en jupon
Au début du 19e siècle, le peuple canadien cherche à conquérir ses droits et à protéger ses libertés. Même les dames s’investissent dans la cause, allant jusqu’à résister activement au despotisme! Le portrait de ces combattantes d’autrefois se dessine au fil de minutieuses recherches sur le Bas-Canada patriote.

 

Justine et Marie, deux bourgeoises engagées du siècle passé
Véritable première ministre de la solidarité féminine, Marie Gérin-Lajoie a déployé une infatigable ardeur à combattre les préjugés véhiculés sur les femmes. Sa sœur Justine est devenue présidente-générale d’une institution médicale d’envergure. Anne-Marie Sicotte raconte la vie tumultueuse de ces pionnières, s’inspirant des biographies qu’elle a écrites à leur sujet.

 

Randonnée vers autrefois: le Richelieu et ses plaisants villages
Pendant trois quarts de siècles après la Conquête de 1760, la région de la rivière Richelieu a été l’une des plus florissantes de la colonie britannique du Bas-Canada. Forte de ses minutieuses recherches sur le Bas-Canada, Anne-Marie Sicotte tient la barre pour une remontée de ce cours d’eau depuis Sorel jusqu’à Saint-Jean, en passant par les deux fleurons de Saint-Denis et Saint-Charles.