Les accoucheuses
-1: La fierté -
-2: La révolte -
-3: La déroute -

Le pays insoumis

Les tuques bleues

Autres roman et nouvelles

Gratien Gélinas

Marie Gérin-Lajoie

Études historiques

 

À lire:
Jasettes archivées

 

Pour vous abonner au bulletin électronique de l’auteure, prière d’envoyer un courriel à Écrivez-moi ci-haut, en mettant le mot « bulletin » comme objet.

___________________

 

     Accueil    Conférences    Profil biographique     Écrivez-moi    Mes oeuvres    English Abstract

Anne-Marie vous pique une jasette…

Dès l’orée de mes recherches sur le Bas-Canada patriote, j’ai été frustrée par une absence, celle d’un récit limpide et quasi inattaquable sur la genèse et le déroulement des « Rébellions » de 1837 et de 1838, récit dont j’avais impérativement besoin pour camper dans la réalité mes personnages du Pays insoumis et des Tuques bleues. C’était ma frustration principale et qui découlait, en fait, des autres écueils rencontrés : carences documentaires, historiens biaisés et préjugés, véracité rendue hasardeuse par des mensonges endurants et des légendes insidieuses. Mon Histoire inédite des Patriotes vise, dans la mesure du possible, à remédier à l’ensemble de ces problèmes.

Depuis le milieu du 20e siècle, maints chercheurs ont enrichi et nuancé l’historiographie des mal nommées Rébellions. De surcroît, l’histoire du Bas-Canada a bénéficié de précieux apports depuis les années 1970. Pourtant, ceux-ci n’ont pas encore réussi à débouter la propagande diffusée par l’oligarchie coloniale à partir du moment où les tuques bleues ont manifesté l’intention d’apposer un frein à son despotisme. L’historiographie s’est révélée particulièrement problématique à partir de l’administration du gouverneur Gosford, à l’été 1835. L’actualité se corsait, les tensions sociales s’exacerbaient, mais la chronique historique s’anémiait et se parait d’un flou savamment artistique. Pour tout dire, la lecture des événements faite par les mémorialistes du 19e siècle et du début du 20e siècle, socle de notre compréhension actuelle, m’apparaissait carrément incroyable.

C’est que les mémorialistes avaient sciemment négligé de souligner à sa juste valeur le rôle crucial des hommes qui détenaient le pouvoir dans la Province of Quebec, colonie de l’empire britannique. Pour parler drette, les historiens ont fait exprès de ne pas voir l’interminable chaîne d’abus de pouvoir que fait ressortir un récit détaillé des faits, gestes et discours des membres influents du gouvernement exécutif. Ces derniers avaient l’incommensurable avantage des réseaux d’influence, de la richesse et des outils de répression – tribunaux ainsi que forces constabulaires et militaires, notamment. Le rôle de cette Clique du Château a été fondamental dans la catastrophe.

Enquête impartiale, récit à la fois concis et étoffé, ouvrage d’art et d’ethnologie, cette Histoire inédite des Patriotes vous invite donc à partager l’existence d’hommes et de femmes d’une nation luttant contre la corruption des élites au pouvoir, d’une nation cherchant à instaurer le règne de la justice et de la liberté.

Le 2 mai 2016

Disponible dès le 11 mai 2016. Éditions Fides.